Conseils pratiques

Nous vous tenons informés des dernières nouvelles, tendances et développements sur le marché immobilier luxembourgeois.

Nos articles "Conseils pratiques" à la une

Notre équipe d’experts en immobilier se tient au courant des changements dans l’industrie et surveille de près les fluctuations du marché. Nous sommes là pour vous tenir informés des dernières évolutions et vous aider à comprendre l’impact qu’elles peuvent avoir sur vos projets immobiliers.

1. Commencer trop tôt Les acheteurs n’aiment pas attendre trop longtemps. Si vous ne pouvez ...
Éviter les pièges de l'évaluation immobilière
Les promesses de prix élevés : une stratégie trompeuse Il est courant pour certains agents ...

Vendre votre bien immobilier au meilleur prix

Homexperts apporte de la transparence et de la confiance dans un secteur où il est difficile de trouver un partenaire fiable.

Suivez l'actualité de l'immobilier Luxembourgeois

Dans cette section, vous trouverez des articles, des analyses et des opinions sur les développements clés du marché, les nouvelles lois et réglementations, les tendances en matière d’investissement et les prévisions pour l’avenir du marché immobilier luxembourgeois.

Nous sommes là pour vous aider à rester à jour avec les dernières nouvelles et les tendances en matière d’immobilier au Luxembourg. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou si vous avez besoin de conseils pour vos projets immobiliers.

1. Commencer trop tôt Les acheteurs n’aiment pas attendre trop longtemps. Si vous ne pouvez ...
Éviter les pièges de l'évaluation immobilière
Les promesses de prix élevés : une stratégie trompeuse Il est courant pour certains agents ...

Les 6 questions les plus fréquentes liées à une vente immobilière

Si vous commencez trop tôt, vous allez réduire le nombre d’achteurs intéressés car la plupart ne voudra pas attendre trop lontemps avant de pouvoir prendre possession de leur nouvel immeuble. Vous risquez donc de ne pas vendre dans un délai raisonnable, ce qui va rendre suspicieux les autres acheteurs, qui imagineront qu’il y a un problème avec le bien. Commencer trop tôt peut donc être dangereux. 

A l’inverse, si vous vous y prenez trop tard, vous risquez de vous retrouver dans une situation d’urgence où vous serez éventuellement contraint d’accepter une mauvaise offre. Il est donc primordial de viser un bon timing.

Pour des objets « normaux » nous préconisons toujours de prendre en compte un délai de 6 à 8 mois entre le début des démarches et la vente escomptée. Nous comptons ainsi 2 semaines pour la mise en vente de votre objet environ 3 bons mois pour trouver un acheteur, 1 mois pour obtenir l’accord bancaire de l’acheteur et 2 à 3 semaines pour fixer l’acte notarié. Cela laisse une réserve de 1 à 3 mois pour d’éventuels imprévus (p.ex. si l’acheteur n’obtient pas d’accord bancaire) ou simplement comme réserve de sécurité. 

Par contre, s’il s’agit d’un bien « anormal » (p.ex. un objet très cher ou nécessitant beaucoup de travaux ou un bien d’un style très particulier ou diposant de quelques grandes faiblesses telles que pas de parking ou d’ascenseur…) il faut prévoir plus de temps. 

Dans tous les cas, nous vous conseillerons au cas par cas pour viser juste.

Déterminer le bon prix est aussi important que difficile. Même les bonnes agences, qui maîtrisent les méthodes d’évaluation et qui disposent de l’expérience nécessaire parce qu’elles réalisent de nombreuses ventes chaque année, peuvent parfois avoir des avis assez divergents.

Nous préconisons pour cela toujours d’obtenir 3 estimations différentes, d’agences sérieuses. Ensuite, de comparer ces estimations et, si nécessaire, de confronter les agences avec les estimations des autres agences.

C’est justement tout ce processus que Homexperts vous garantit, afin de pouvoir vous donner des conseils avisés et retenir ensemble avec vous le meilleur prix de vente, mais qui soit aussi réaliste.

Tout d’abord, s’il s’agit de votre propre résidence principale, il n’y a pas d’imposition.

Pour tous les autres cas (vente en cas d’héritage, vente d’un immeuble donné en location ou d’une résidence secondaire…), lisez notre article « Imposition de la plus-value immobilière (y compris en cas d’héritage) » dédié exclusivement à cette thématique.

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit.

Retour en haut